Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

«Ouaaah, quelles jolies sauces!»

Que manger à Noël? La fondue chinoise, comme d’hab’ - «what else?» Voici ce qu’il faut savoir pour qu’il n’y ait pas un cheveu sur la soupe.

C’est festif, mais surtout c’est bon, et facile à préparer, ce qui ne gâte rien. Donc tout plaide en faveur de la fondue chinoise. C’est le classique des classiques du repas de Noël en Suisse. Sans blague. Et ça se comprend parce que sa préparation ne requiert ni temps ni talent particulier, ce qui soulage grandement les hôtes. Mais pour que tout aille comme sur des roulettes, récapitulons les phases les plus importantes.

La base

Au départ, il convient de concocter un super bouillon. Quelques cubes et l’affaire est dans le sac? Pas de ça, Lisette. Un véritable potage à base de viande, assortie de légumes finement coupés comme des carottes, du poireau et du céleri, relevés de poivre, de feuilles de laurier, de persil, de thym, de piment doux et même de gingembre. Si parmi les convives se trouvent des végétariens, pas de problème, on prépare deux caquelons: l’un avec bouillon de viande, l’autre sans. Ou se rapprocher. Car fondue chinoise et végétarisme ne s’opposent pas, comme nous le verrons plus loin.

Le plus évident

La viande est la pièce centrale de ce plat, mais justement pas sous cette forme. On découpe, en effet, en fines tranches des filets de veau, de bœuf et de porc, mais aussi de poulet ou des rognons d’agneau. Il faut compter entre 150 et 200 grammes de viande par personne. Mais attention, prenez garde à utiliser des planches à découper différentes pour les viandes et les divers ingrédients. Idem, la viande tranchée ne doit sortir du frigo qu’au moment où tout le monde a pris place et que le potage frémit. Ultime détail, éviter que la viande crue ne s’égoutte sur les assiettes prêtes au repas et s’assurer que le poulet soit bien cuit. Et les végétariens dans cette aventure? On ne les oublie pas: leur préparer de petits cubes de tofu ou quelques légumes genre brocoli ou chou-fleur, brièvement blanchis, voire quelques champignons. Ceux-ci obtiendront aussi les faveurs des gourmands en quête de changement. Pour ces derniers, le poisson et les crevettes sont aussi tout indiqués.

Le plus important

Bien sûr, ce n’est pas vraiment l’élément le plus important de la chinoise. Mais qui ne s’est jamais écrié: «Mmmmhh, le meilleur, ce sont les sauces»? Ça se discute, évidemment. Encore faut-il savoir lesquelles: faites maison ou achetées? Certains ne jurent que par les sauces issues du génie et de la créativité du cuisinier ou de la cuisinière. D’autres rappellent que le marché regorge de jolis produits, à l’instar des sauces à fondue THOMY que l’on peut compléter d’autres savoureuses créations maison. Ce qui tombe bien. Car il faut bien une demi-douzaine de sauces pour avoir le pompon. Des classiques comme une mayo ou une autre à l’ail, une tartare ou une au curry. On peut même y ajouter des sauces cocktail ou au poivre comme l’excellente sauce THOMY fondue chinoise au poivre vert. Enfin, si on ambitionne de marier tradition et nouveauté, on ne peut snober la THOMY Dip aux truffes qui embaume la viande de saveurs originales. Cela dit, un tuyau: si on affine une sauce du commerce avec du séré à la crème, de la crème fraîche ou du yaourt nature, on bluffe tout le monde. Les amateurs végétariens de fondue chinoise ne sont pas négligés. Spécialement pour eux, THOMY a élaboré sa nouvelle Veggynaise, et c’est bien comme ça.

Les périphériques

Viande, légumes, sauces et basta? Non, bien sûr. Pour épauler ces délices, on sert volontiers des frites, des chips ou du riz ainsi que de la salade. Afin de changer de décor, on pourrait tenter une fois les pommes de terre au four, les chips de patates douces faites main ou les épis de maïs, voire du pain à l’ail. Quelques tomates séchées et des olives ne déparent pas le paysage qui prend alors un hâle méditerranéen bienvenu. Pour rester dans le ton, une poignée de nouilles chinoises ou de nouillettes de riz plongées en finale dans le bouillon enchantera les convives.

Le couronnement

Les véritables gourmets le savent: enrichi de tout ce qu’on y a plongé, le bouillon atteint le summum du raffinement tout à la fin du repas. On peut le servir sans autres dans des bols, ou le filtrer et le recuire quelques minutes. Les plus audacieux y ajouteront une giclée de sherry ou de cognac pour lui donner une petite note exotique supplémentaire. Et en avant pour la grande finale.

RETOUR AU MENU

Astuces

Diese Promis mögen Chinoise
22.10.2020

Ces personnalités adorent la «chinoise»

Plein de gens ne jurent que par la fondue chinoise à Noël. C’est même devenu le plat emblématique des Suisses lors du repas festif de ce grand jour. Auquel adhèrent nombre de nos vedettes, grandes et petites.
Paar beim Brätle
02.10.2020

Les plus beaux espaces barbecue de Suisse romande ou du Tessin

«Grill avec vue» sur le Léman ou «Odeurs de grillades» dans le Val Maggia: voici les plus chouettes endroits où faire un BBQ en Suisse romande et au Tessin.
Mutter und Tochter verpflegen sich auf eine Wanderung bei Zermatt
18.09.2020

Les provisions de bouche de randonnée idéales pour ne pas se fai

De l’eau en suffisance, un saucisson, un ballon et une pomme, c’est ce qu’il faut glisser dans son sac à dos avant de nouer les lacets de ses chaussures de marche. Des aliments basiques. Mais pourquoi pas aussi une sauce?
Am Rande eines Grill-Anlasses.
21.08.2020

La viande peut-elle transmettre le Covid?

L’an 2020 est placé sous le signe du coronavirus – confinement ou pas. Dans ce sens, à quoi faut-il faire attention lors des grillades? Et qu’y a-t-il de rassurant? Petit tour d’horizon.
Junge Frau an einem Grillplatz im Engadin.
21.08.2020

Les plus beaux espaces barbecue de Suisse

Qui dira le contraire: les grillades c’est génial. A tous les âges. Et c’est encore mieux quand on peut faire un barbecue dans un bel endroit. Voici donc quelques beaux coins pour l’instant principalement de Suisse alémaniques où griller viandes, saucisses, poissons et légumes.
Grillieren auf dem Tempelhofer Feld in Berlin.
21.08.2020

Place aux barbecues citadins

Selon toute vraisemblance, nous allons finalement voyager de nouveau. Du moins faut-il l’espérer. Alors ce serait l’occasion ou jamais de faire un barbecue non plus dans le parc à côté mais au cœur d’une des grandes cités qui nous ouvriront de nouveau leurs portes. Non?